Breaking News

Entrepreneurs : 3 Etapes pour se lancer zen et réussir.

Comment tenir la distance au lancement de son entreprise.

entreprendre zenLa création d’une entreprise est une aventure extraordinaire, mais comme toute aventure, elle apporte son lot d’incertitudes, de réussites, d’échecs, de traversée(s) du désert. Dans ce chapitre, je vous témoigne de mon expérience d’entrepreneur (conseil en hôtellerie de plein air) dans une aventure qui dure toujours et qui me procure une liberté et une nouvelle vie : celle que je choisis.

Les premiers mois de l’entrepreneuriat sont euphoriques, on s’est jeté à l’eau, on a plein de rêves, on se sent porté par l’enthousiasme. Et puis vient, la confrontation à la réalité. Notre nouvelle vie n’est pas le havre de liberté que l’on avait imaginé ! Le produit ou le service pour lequel on a travaillé des semaines, des mois, met du temps à se mettre en place, n’attire pas les foules en masse ! On est traversé par le doute. Le doute peut être un frein puissant à l’avancée du projet.

Pour passer ce cap difficile du démarrage, j’ai deux principes fondamentaux:

  • Garder le contrôle dans l’avancée du projet.
  • Instaurer équilibre Yin Yang dans sa vie, entre son business et soi. L’entreprise ne prend pas toute la place, même si c’est une passion,  je peux exister en dehors d’elle.
Comment s’organiser pour être efficace et avoir l’impression de vivre ?

1. Utiliser une méthode de productivité et s’y tenir

Le pire ennemi du travailleur indépendant, c’est la gestion du temps. Comme beaucoup de personnes qui se lancent, j’ai commencé mon activité chez moi. Or, cette situation présente un handicap dans la mesure où il n’y a pas de coupure nette entre le monde de son entreprise et le quotidien domestique ! Il est très facile de s’arrêter et d’être distrait par la vie quotidienne de la maison.

En ce qui me concerne j’utilise la méthode « Zen To Done » de Léo Babauta un entrepreneur américain adepte du minimalisme, devenu célèbre sur la toile. C’est une méthode simple et qui prône d’aller à l’essentiel tout en se réservant des moments pour soi. En effet, dans notre travail, nous sommes pollués par d’innombrables interruptions liées à notre mode de vie technologique (ordinateur, tablette, téléphone, radio, télévision…) et hyper-connecté  (alertes mails, internet, sms, réseaux sociaux…). Ces interruptions constituent un obstacle à une réelle productivité, car quand on quitte un état de concentration, il faut après l’interruption, un temps qui peut atteindre 20 minutes pour de nouveau être réellement concentré. Voici un aperçu de la méthode ZTD :

Les objectifs de la méthode ZTD

  • Devenir organisé
  • Vous simplifier la vie
  • Garder les choses sous contrôle
  • Réserver de la place dans votre vie pour créer de nouvelles choses ou vous apporter du bien être.

De la méthode, je vous livre le point qui me semble essentiel pour améliorer votre productivité:

La méthode des grosses pierres.

zen to done leo babautaIl est important de planifier des taches importantes dans la semaine, c’est à dire les actions qui vous rapprochent le plus rapidement de vos objectifs  et d’organiser le reste autour de ces actions.

Imaginez un seau, des grosses pierres, des cailloux et du sable. Les grosses pierres représentent les actions importantes,les cailloux représentent les affaires courantes, le sable représente les futilités.

Vous devez remplir le seau. Comment est rempli  le seau, en règle générale ?

On commence par les futilités, le sable ce qui est facile à traiter ne demande pas beaucoup de concentration mais dont le volume reste important. Puis les cailloux, car il faut traiter les affaires courantes avant la fin de la journée. Vient ensuite les grosses pierres, les tâches importantes, mais le seau est déjà bien rempli. On remet alors les taches importantes en se disant que le lendemain il aura moins de futilités et que les taches courantes seront moins nombreuses…Illusion !

Voici la méthode efficace : Remplissez avec les grosses pierres, complétez avec les cailloux autour des grosses pierres, et naturellement, le sable viendra remplir les trous. Je vous laisse  interpréter l’image en termes d’organisation.

En pratique Il est important de lister les tâches à accomplir et de les répartir sur son agenda, en commençant par les grosses pierres. Ces dernières ne doivent être déplacées sous aucun prétexte. Si quand bien même c’était le cas, il est important de prendre le temps d’analyser le phénomène, pour comprendre ses failles et ainsi arriver à une meilleure connaissance de soi.

2. S’entrainer à faire plus avec moins : la loi de Pareto

A la fin du XIXème siècle, l’économiste italien Vilfredo Pareto, constate en analysant la situation économique de quelques états européens que la proportion de la population produisant la richesse du pays est proche d’une constante dans un rapport  80/20 : environ 20% de la population produit 80% des richesse ! Depuis d’autres économistes ont depuis vérifié ce principe 80/20 à tous les domaines de la vie courante.

Saviez-vous que :

  • Moins de 20% des inventions ont plus de 80% des impacts sur nos vies ? Au XXème siècle, l’énergie nucléaire et l’informatique ont eut une répercussion sur nos vies bien supérieure à des centaines de milliers d’autres inventions.
  • 80% des aliments proviennent de moins de 20% des terres ?
  • Moins de 20% des trésors que possèdent les collections de la plupart des musées d’art sont exposées plus de 80% du temps?
  • 80% des précipitations sont produites par 20% des nuages, où que vous alliez ?
  • Dans la majorité des entreprises et notamment les plus importantes, 80 % des richesses sont l’effet de moins de 20% des travailleurs ?

Dans son excellent livre « le principe 80/20 », Richard Koch nous démontre que  environ 80 % des effets significatifs  dans tous les domaines de la vie  sont le produit de 20 % des causes.  

Maintenant posez-vous les questions suivantes :

  • Dans votre cercle de relations, de connaissances, d’amis, combien de personnes vous apportent réellement un plus dans votre vie ?
  • Dans toutes vos activités quotidiennes, lesquelles vous rapprochent vraiment de vos objectifs, de vos rêves ?
  • Si vous utilisiez les 80% restants  de votre temps de manière plus efficace, que pourriez vous accomplir ?

Depuis que j’applique ce principe, j’ai repris diverses activités enrichissantes notamment une de mes passions, l’accordéon. Maintenant, je joue dans  dans un groupe trad irlandais et je me produits quelques fois en public. J’ai également augmenté le temps consacré à mon autre passion: le Tai Chi Chuan, à laquelle j’ai consacré mon blog. Je pratique ces activités en même temps que le développement de mon entreprise de consultant en hôtellerie de plein air.

Que faut il en retenir pour le lancement de son entreprise ?

Quand vous entamez une action, posez vous systématiquement la question :

  • Est-ce cette action qui me approche le plus de mon objectif ?
  • Comment pourrais-je obtenir un résultat supérieur en utilisant moins d’énergie ?

Je vous encourage fortement à lire le livre de Richard Koch et à mettre en pratique le principe 80/20. Votre vie va changer, vous allez vous approcher de vos rêves, de jour en jour !

3. Savoir lâcher prise et profiter de l’instant présent.

Mener un projet c’est tenir la distance. Or pour garder l’énergie nécessaire et suffisante pour aller loin, il faut savoir s’arrêter, se poser. Quand on élimine le superflus (principe 80/20 !), on se réserve des temps de récupération, des temps de pause ! Ces pauses doivent réellement être des moments où l’on fait vraiment la coupure et où l’on se ressource.  Le plus difficile à atteindre c’est l’équilibre entre le sentiment d’avancer professionnellement et simplement vivre pour soi. Les modèles économiques actuels se résument à la vision de l’entrepreneur qui travaille 70 heures par semaine sans s’arrêter et qui souvent sacrifie sa vie familiale, relationnelle, et simplement oublie de vivre. Il existe d’autres voies: sortez des sentiers battus !

“ S’arrêter de faire, de remuer, de s’agiter. Se mettre un peu en retrait, se tenir à l’écart du monde. » Christophe André

Améliorer sa productivité personnelle libère du temps, mais pour en faire quoi ?

Se recharger en énergie et gagner du temps

  • Faites du Qi gong , énergie garantie !

mouvement tai chi qi gongLe Qi Gong consiste à effectuer des mouvements lents dans un état de méditation pour permettre une circulation de l’énergie dans votre corps. C’est aussi un moment pour soi ou où l’on est coupé du monde mais néanmoins connecté à ses sensations. On prend le temps de respirer, sentir, écouter.

Méditer apporte un bien être immédiat, réduit le stress et installe durablement des défenses anti -déprime. Comment ? En fait, en méditant, nous mettons sur « on » tous nos sens pour être connecté au réel et ne plus être esclave de nos émotions. 5 minutes par jour suffisent amplement au début. Au fil du temps, nous sommes de plus en plus maîtres de nos émotions, nous arrivons à un état de pleine conscience, le meilleur état psychique pour (re)prendre le contrôle de sa vie . Méditer en pleine conscience permet de se poser et vivre l’instant présent.

Exercice pratique à faire dans un coin de la maison ou dans le jardin en position debout :

Fermez les yeux, adoptez la position de l’arbre :

  • mettez vos bras vers l’avant, sans les tendre complètement, laissez tomber les coudes, les mains se faisant face, àsortez des sentiers position arbre hauteur de la poitrine comme si vous enlaciez un arbre.
  • Déverrouillez les genoux, relâchez votre corps. Commencez par les muscles du visage (la langue doit néanmoins toucher le haut du palais à la base des dents). Relâchez successivement dans le cou, les épaules, les omoplates, les lombaires, le périnée.
  • Le bas du dos doit être relâché (surtout pas cambré), légèrement arrondi sans excès, vous devez rester droit. Imaginez un fil qui vous suspend par le haut du crâne et un autre qui vous relie à la terre par le coccyx.
  • Vos pieds sont fermement ancrés au sol, trouvez votre position d’équilibre, ni trop en avant, ni trop sur les talons.
  • Maintenez cette position 5 minutes au début. Vous allez ressentir de la tension dans vos muscles: les épaules, le dos, la poitrine, le bas du dos, les jambes. Localisez ces tensions et essayez de relâcher à ces endroits précis.
  • Adoptez une respiration ventrale, visualisez le flux de votre souffle et les mouvements de votre ventre.
  • Enfin, passez de la conscience votre corps à la conscience de ce qui vous entoure et vice- versa. Ecoutez les bruits alentours (le vent, les mouvements dans la maison, le chant des oiseaux, une voiture qui passe…), sentez le vent, vos habits sur votre peau…

Si la pose est difficile à tenir au début, baissez les bras de quelques millimètres, le corps vous en sera reconnaissant. Avec de la pratique, la position sera de plus en plus facile à tenir jusqu’à l’oubli des tensions. Vous entrerez alors dans une autre dimension de pleine conscience. A la fin de l’exercice, Vous aurez l’impression d’un vide intérieur, d’un apaisement. Vous aurez chassé les tensions, le stress et fait le plein d’énergie.

Je pratique des mouvements de Qi Gong et Tai chi tous les matins dans le cadre d’un rituel immuable. C’est pour moi le préalable pour une journée réussie.

  • Oxygénez vous, vous gagnerez du temps !

Durant sa journée de travail il est également important de faire une coupure oxygène. Marchez, courez, faites du vélo, durant une demi heure à une heure. C’est en apparence du temps de perdu mais un cerveau oxygéné est doublement efficace dans la créativité et dans l’efficacité. Perdre du temps serait de consacrer tout le temps à son travail ou à des activités futiles.

Quand l’inspiration de vient pas, quand vous ne trouvez pas de solution au problème du moment, gagnez du temps : bougez ! Sortez vous oxygéner, allez faire un tour, seul ou accompagné, pensez à autre chose. Quand vous reviendrez, vos idées seront plus claires et votre problème trouvera une issu heureuse, j’en fais l’expérience tous les jours.

J’ai la chance d’habiter à la campagne, quand je sens mon cerveau trop encombré, voire ankylosé, je vais faire un tour de vélo, à bonne allure et je m’arrête dans un coin pour observer les animaux, les arbres, discuter avec mon épouse, mes enfants. J’essaye d’observer des détails auxquels je ne prête pas attention habituellement. Je profite de l’instant présent. Si une pensée de travail me revient, je ne la chasse pas mais je l’accueille et je l’observe en prenant de la distance, je ne la laisse pas m’envahir. Je me reconnecte avec le réel qui m’entoure. Je m’autorise une réelle coupure.

Quand je reviens travailler j’ai de nouveau la “banane”, et ma pleine capacité de concentration.

Essayez, vous verrez, ca va vous changer la vie !

Pour recevoir mes conseils personnalisés et être zen au quotidien, inscrivez-vous à ma newsletter !

Cet article est un chapitre du projet « Sortez des Sentiers Battus » organisé par l’institut de formation Le Marketeur Français.

Si l’article que vous lisez ici vous a plu, alors cliquez sur ce bouton pour voter pour cet article :

Regardez aussi

mathieu ricard

Plaidoyer pour l’altruisme

TweetPlaidoyer pour l’altruisme de Matthieu Ricard Quand la philosophie bouddhiste se confronte à la science. …

qi gong 5 éléments

Les 5 éléments

TweetLes 5 éléments   La théorie des 5 élements représente le fondement même de la …

3 commentaires

  1. Pour être complètement zen, « tenir la distance », et assurer la performance privée et professionnelle (au sens de qualité), je te suggère une piste fondamentale et qui a fait ses preuves :

    1) trouver ce pourquoi tu es fait.
    2) le faire.

    Alors tu seras plus que zen, tu seras… heureux !

    Meilleurs encouragements pour ton blog, Nelson.

    • Bonjour Jean Luc,
      Effectivement,
      Tu as tout à fait raison à ceci près : on n’est pas tout seul, ca serait trop simple ! Faire ce pour quoi tu est fait c’est évidemment le critère pour être heureux. Mais il faut prendre en compte les contraintes « externes ». Si pour réaliser ton rêve tu passes à coté de tes proches par exemple, à mon sens, tu passes à côté de ta vie, même si tu sembles heureux.
      Donc, pour ma part, je rajouterais à ta liste : 3) partager ton bonheur
      Merci pour tes encouragements,
      Que la journée te soit douce
      Nelson

  2. Il est effectivement essentiel de partager…cela apporte de la gratification de soi, pour soi donc du bonheur.Longue vie à ton blog cher Nelson. Pour ma part, j’ai choisi le partage dans toutes mes activités dont vous pourrez voir un aperçu sur mon blog.
    http://ecrire-coach.biographe-valeriejean.fr/creation-artistique/mes-spectacles/
    Bonne soirée à toi
    [Nelson] aimerait que vous réagissiez à…biographe Valerie Jean Terra – écrivain biographe – récit de vieMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge